Ludovic Albert (DOSI OGF) : « Nous avons entrepris un gros travail de digitalisation des processus »

Ludovic Albert est Directeur de l’Organisation et des Systèmes d’information chez OGF, un acteur majeur des services funéraires en France. Interrogé par notre confrère CIO sur son vaste projet de modernisation de ses systèmes d’information engagé depuis 5 ans, OGF met l’accent sur la digitalisation des processus.

CIO. Pouvez-vous nous présenter le groupe OGF ?

Ludovic Albert. Le groupe OGF opère dans cinq grandes catégories d’activités différentes. La première englobe les services funéraires et l’organisation des obsèques, à travers plusieurs enseignes, notamment PFG, Roblot, la maison Henri de Borniol ou différentes marques et agences locales regroupées sous le label Dignité Funéraire. Nous avons ensuite une activité industrielle, avec deux usines basées à Jussey (70) et Reyrieux (01) qui fabriquent des cercueils avec du bois français issu de filières écoresponsables. L’essentiel de la production est destiné à nos services, mais une partie est revendue à d’autres acteurs. Nous avons aussi une gamme de produits de marbrerie, avec la vente et la pose de monuments funéraires. OGF assure également la construction ainsi que la gestion de crématoriums pour le compte de collectivités. Actuellement, plus de 80 crématoriums nous sont confiés, pour des durées allant de 20 à 35 ans. Nous avons enfin une activité de prévoyance, en proposant des contrats d’assurance obsèques. Notre portefeuille compte près de 400 000 contrats.

Au total, le groupe emploie près de 6000 collaborateurs, dans 6 régions et 54 secteurs opérationnels, avec plusieurs entrepôts et plus d’un millier d’agences réparties sur l’ensemble du territoire français. Chaque secteur possède son propre directeur, qui gère l’ensemble des fonctions opérationnelles, commerciales et logistiques.

Lire la suite sur CIO.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *