L’Etat offre 500 € pour aider les commerçants à vendre en ligne

Le numérique au secours des commerçants en période de confinement. A travers le portail clique-mon-commerce.gouv.fr, l’Etat donne accès à 40 offres numériques gratuites. Il remboursera par ailleurs les dépenses engagées pour créer un site internet ou adhérer à une plateforme de vente en ligne, à hauteur de 500 €.

Contraignant les petits commerçants à fermer boutique pour freiner la propagation de Covid-19, le Gouvernement français cherche à leur ouvrir des portes par le biais du numérique. Une aide de 500 € leur sera accordée pour qu’ils puissent s’équiper de solutions de vente à distance d’ici la fin de l’année. Elle sera remise sur présentation de factures à l’Agence de services et de paiement et versée à partir de janvier 2021. Son coût estimatif est évalué à 60 M€. Ce chèque virtuel pourra contribuer par exemple à adhérer à une plateforme en ligne, acquérir un logiciel, créer un site web ou régler une prestation d’accompagnement. Il devrait bénéficier à 120 000 entreprises fermées administrativement : commerces et professionnels de l’hôtellerie et de la restauration.

Deux autres mesures ont été annoncées par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et par les ministres chargés de la Cohésion des territoires, des PME et du Numérique. L’une concerne l’accès, via le portail clique-mon-commerce.gouv.fr, à des solutions numériques gratuites pour vendre en ligne. A titre d’exemple sont cités la plateforme « Ma ville, mon shopping » de La Poste, gratuite pendant la durée du confinement avec des commissions réduites de moitié. Ou encore, le système de paiement en ligne Paylib, gratuit pendant 3 ans et les solutions de places de marché Wishibam, gratuites pendant six mois. En tout, clique-mon-commerce.gouv.fr réunit plus de 40 offres promotionnelles venant de plateformes et prestataires de solutions numériques. Région par région, le portail informe sur les solutions disponibles pour se faire référencer, permettre le paiement en ligne, communiquer avec les clients, créer un site marchand ou accéder à un service de livraison.

La 3ème mesure vise à s’assurer que les professionnels concernés seront bien avertis des dispositifs mis en place autour du numérique. Ainsi, 60 000 entreprises vont être contactées par téléphone d’ici fin décembre pour être accompagnées dans la mise en oeuvre de ces solutions. Au total, le plan mis en place représente 120 M€, indique le Gouvernement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *