La box des Artisans d’Art fait redécouvrir les savoir-faire français

Dans un contexte particulièrement difficile pour les artisans qui se voient privés de boutiques et de salons, cinq artisans et un graphiste de Meurthe-et-Moselle viennent de lancer la box des Artisans d’Art. Pour financer les premières créations qui seront glissées dans les colis, ils ont choisi de lancer une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank. 

Partager son art

La folie des box ne faiblit pas. C’est au tour des artisans d’art de faire (re)découvrir leur talent en sortant des salons et de leurs boutiques. Mais hors de question pour les concepteurs de la box des Artisans d’Art de créer un énième produit de consommation destiné à finir sur un étagère ou à la poubelle. Ils s’engagent à ce que chaque objet proposé soit à la fois design, beau et utile.

Tous les deux mois, les abonné·e·s recevront chez eux un colis qui les invitera à la découverte d’un savoir-faire et de son auteur. Les artisans sont sélectionnés en fonction des matériaux qu’ils utilisent : le bois, la céramique, le verre, le métal, les plûmes… L’expérience débutera dès l’ouverture de la boîte dessinée par le graphiste de la bande, Thomas Oudin, puis fabriquée et imprimée localement.

Celle-ci comportera un objet d’art réalisé en édition limitée à 200 pièces, pas une de plus. Elles seront d’ailleurs numérotées et certifiées. Afin de partager son métier, l’artisan glissera dans la boîte un livret dans lequel il dévoilera les dessous de son métier et sa technique. De plus, un échange en visio en direct sera organisé avec l’artisan.

Soutenir un artisan et son savoir-faire

À travers ce modèle de box, les fondateurs souhaitent mettre en avant des savoir-faire parfois oubliés et soutenir une filière qui souffre de la crise sanitaire. C’est pour cette raison que 70% des ventes seront reversées aux artisans, soit 40 euros par colis. Le reste servira à payer la communication et la fabrication de la boîte et du livret d’accompagnement. Chaque box sera vendue au tarif de 60 euros hors frais de port. Plusieurs abonnements sont prévus, à l’unité ou au trimestre. Parmi les autres contreparties proposées pendant la campagne, on trouve également la participation à des stages d’initiation pour réveiller l’artiste qui sommeille en vous.

La première artiste à se lancer dans cet exercice est la céramiste Camille Bo dont les produits seront livrés en janvier prochain. En mars, Sacha Tognolli, spécialiste du bois, prendra le relai suivi d’Angèle Paris qui a choisi le verre comme matière de prédilection.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *