Gérard Darel a misé sur WhatsApp pour vendre pendant le confinement

Pour maintenir des ventes auprès de clientes fidèles durant le deuxième confinement, Gérard Darel a utilisé WhatsApp et le paiement par PayPlug. La vente classique sur un site e-commerce sans conseil de vendeuses restait en effet impossible dans ce créneau de la mode féminine.

Le groupe de mode féminine de fabrication française Gérard Darel comprend deux enseignes : Gérard Darel, bien sûr, et Pablo. La première comprend 189 points de vente en France, la seconde une cinquantaine, sans oublier les sites e-commerce bien entendu. Les boutiques peuvent être des succursales, des affiliés ou bien des corners concédés en grands magasins. Au contraire des réseaux de franchises classiques, les stocks appartiennent ici tous aux marques, les boutiques pratiquant la vente des marchandises déposées et reprises à l’initiative des marques. Autre particularité : la boutique en ligne peut bien sûr procéder à des ventes mais la logique est plus de ramener les clientes vers les magasins physiques. « Nos vendeuses sont nos meilleures ambassadrices et délivrent des conseils essentiels au process de vente » spécifie Yoan Tmim, DSI des enseignes Gérard Darel et Pablo.

Dans ce modèle où la vente s’effectue donc en principe quasi-exclusivement en magasin, le premier confinement lié à la crise sanitaire Covid-19 a évidemment été une catastrophe. Tous les magasins devaient en effet rester fermés. Face à l’annonce d’un deuxième confinement, le groupe a, cette fois, pris les devants…

Lire la suite sur CIO.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *