Une protection anti-cookies complète dans Firefox 86

Mozilla parfait la panoplie de lutte contre les cookies de Firefox avec la fonctionnalité de protection totale qui enferme les cookies de chaque site web de façon séparée pour empêcher un pistage de site en site. Cette version 86 du navigateur web accepte par ailleurs l’incrustation de plusieurs vidéos.

Mois après mois depuis 2018, la fondation Mozilla met un point d’honneur à améliorer Firefox pour le renforcer contre l’utilisation de cookies. Cette semaine, Firefox 86 livre ce qu’il appelle une protection totale contre les cookies. Cette fonctionnalité isole séparément les cookies de chaque site web afin qu’ils ne puissent plus être utilisés pour pister l’internaute de site en site. Une amélioration de plus par rapport à la version 85 de fin janvier qui apportait une protection contre les cookies restant cachés dans le navigateur web pour suivre les parcours en ligne de l’utilisateur. Mozilla expliquait alors qu’il partitionnait les connexions réseau et les caches par site web visité, rendant ainsi ces supercookies inutilisables pour le tracking inter-site. 

Cette fonctionnalité s’ajoute aux autres protections ETP (Enhanced Tracking Protection) de Firefox contre le pistage régulièrement complétée (cf Firefox 79 l’an dernier) et se combine à celle livrée en janvier pour contrer les supercookies. Elle s’active en mettant les contrôles de confidentialité de Firefox en mode Strict, dans les versions du navigateur pour ordinateur et sous Android. Sur son site développeurs, Mozilla fournit des explications sur la façon dont fonctionne son système de partitionnement pour éviter le pistage entre différents sites. 

Des capacités d’incrustation vidéo revues à la hausse

Firefox 86 étend par ailleurs ses capacités d’incrustation vidéo avec la fonction multiple picture-in-picture (multi-PiP). Celle-ci permet maintenant la lecture simultanée de plusieurs vidéos sur Mac, Linux et Windows. Le navigateur inclut des commandes clavier pour accélérer la lecture et revenir en arrière. Parmi les nouveautés lancées l’an dernier par Mozilla, son service de réseau privé virtuel payant est disponible pour l’instant outre-Atlantique et au Royaume-Uni mais pas en France.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *