Économie- Causeur

Les arrêtés municipaux en faveur du petit commerce sont légitimes

De Montauban à Chalon-sur-Saône, de Béziers à Colmar, de Perpignan à Saint-Max, de nombreux maires ont utilisé leurs pouvoirs de police pour permettre le maintien de l’ouverture des commerces dits non-essentiels, ceux-là même que, par décret du 29 octobre 2020, le gouvernement avait entendu fermer. Que faut-il en penser?

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *