OuiLive propose des challenges pour engager les salariés en entreprise

Avec la mise en place du télétravail à grande échelle et les contraintes sanitaires, pas facile de maintenir la cohésion d’équipe en entreprise. Si les micro-réunions et les discussions sur Slack se mutliplient, ces moments ne remplacent pas les pauses café entre collègues et les brèves conversations de couloir. Avec sa solution connectée, OuiLive propose aux salariés des entreprises de se rassembler, même à distance, autour de challenges communs. Une solution pour mêler l’utile à l’agréable, puisque l’application permet à la fois de souder les équipes et d’agir pour une cause sociale ou environnementale.

Créée par Augustin Bernard et Olivier Houyvet, la startup permet donc de transformer un discours RSE en action simples et mesurables. Concrètement, via une application mobile mise à disposition de tous les salariés, OuiLive propose trois types de challenges aux entreprises, qui se matérialisent par des défis sportifs, créatifs ou des quizz interactifs.

Soutien à la culture, sauvetage d’abeilles et reforestation

Les « Challenges Live » se présentent sous la forme de solutions clé en main, déployables rapidement pour fédérer les équipes autour d’enjeux socio-environnementaux. Parmi eux, on retrouve le challenge « reforestation » qui, pour un kilomètre parcouru, correspond à un arbre planté avec Reforest’Action ; le challenge « sauvons les abeilles », qui fonctionne sur le même principe de marche ; ou encore le défi « soutenons la culture » qui, pour un selfie réalisé, reverse un euro à des associations culturelles. Les « Challenges Start » sont réalisés sur mesure et personnalisables pour répondre aux besoins précis d’une organisation cliente. Enfin, les « Challenges Pass » proposent des expériences de long terme, pérennes, à travers un abonnement, semestriel ou annuel, qui permet de déployer différents défis au sein de la société. Selon l’offre choisie, la tarification varie de 3 000 à 8 000 euros.

Créée il y a cinq ans, la startup parisienne a déjà séduit de nombreuses structures, comme Natixis, le groupe BPCE, KPMG, la Région Ile-de-France et la Fédération Française de Rugby. Selon la jeune pousse, 72% des participant·e·s estiment avoir créé du lien par ces challenges, qui auraient entraîné un changement d’habitudes auprès de 83% d’entre eux.

Soutenue depuis 2017 par Le Tremplin, OuiLive poursuit son développement sur l’Hexagone et s’engage maintenant sur de nouveaux marchés, avec de premiers clients en Belgique, au Royaume-Uni, en Espagne et au Canada.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *