Microsoft Build 2021 : Zoom sur les améliorations d’Azure Communication Services

A l’occasion de sa conférence développeurs Build 2021 (25-27 mai), Microsoft a annoncé des améliorations pour sa solution de services de communication tournant sous Azure. UI Library, support du protocole TURN ainsi que Windows UWP sont au menu.

Microsoft a fait feu de tout bois pour sa conférence développeurs Build 2021 qui se déroule en ligne cette année du 25 au 27 mai. Outre des annonces autour de Power Platform et Power Apps, l’actualité logiquement a été dense du côté d’Azure. Après avoir indiqué lors de sa conférence Ignite 2021 de mars dernier la disponibilité générale de sa suite Communication Services, des améliorations sont déjà effectuées. Objectif : aider les développeurs à créer et intégrer facilement des fonctions de communication (chat et support vidéo, SMS…) dans des services et applications tierces. A noter que cette suite partage la même infrastructure réseau que celle de Teams, avec à la clé des bénéfices en termes de robustesse et de latence.

Quatre fonctions et/ou support de protocoles supplémentaires pour Azure Communication Services ont été dévoilés. Parmi lesquels 3 en bêta immédiatement disponibles (UI Library, TURN et Windows UWP), et un autre d’enregistrement d’appels (Call recording) prévu le mois prochain.

Azure Communication Services support TURN

Le SDK d’appel Azure Communication Services utilise automatiquement les services TURN en fonction des conditions réseau détectées. (crédit : Microsoft)

Appel au design d’interface Fluent 

Concernant la bibliothèque d’interface utilisateur (UI Library), cette dernière doit aider les développeurs à accélérer la création d’expériences utilisateur multicanal avec seulement quelques lignes de code pour personnaliser par exemple les templates d’appels et de chat. UI Library est construit sur des composants React que l’on retrouve notamment dans le design d’interface Fluent déjà utilisé par Microsoft pour Windows. Les développeurs peuvent ainsi accéder à une variété de composants open source et choisir des modules préformatés ou plus flexibles.

Autre annonce : le support du protocole TURN (traversal using relays around) taillé pour les communications réseaux de terminal à terminal à faible latence. « Il permet aux développeurs de déployer rapidement un ensemble de services réseau hautes performances, redondant  pouvant être monté à l’échelle », précise Microsoft. « Ces services peuvent alimenter la communication en temps réel entre les applications Web ou mobiles construites avec des clients WebRTC open source, même lorsque les points de terminaison sont derrière des NAT ou des pare-feu qui peuvent empêcher les connexions directes d’égal à égal ».

Le speech to feel avec Azure Cognitive Services

Avec le support de Windows UWP, les développeurs peuvent aussi à présent ajouter des capacités d’appels vocaux et vidéo à leurs applications qui s’exécutent sur l’OS via un SDK natif. Le but ? Enrichir les expériences de communication aussi bien pour des postes de travail (fixes et portables) que des terminaux IoT ou encore des casques de réalité mixte jusqu’aux consoles Xbox. Jusqu’à présent, le SDK était proposé en mode web JavaScript mais en étant désormais natif, Microsoft annonce des améliorations de performance significatives en termes de consommation mémoire, batterie (pour les portables, objets connectés type Hololens…). « En outre, les applications qui souhaitent s’intégrer en profondeur aux fonctionnalités de Windows 10 ou Windows Server 2019, telles que les notifications et l’image dans l’image, peuvent utiliser le SDK d’appel Azure Communication Services pour Windows UWP pour créer des applications Windows de première classe », fait savoir l’éditeur.

La fonction d’enregistrement de conversations pour Azure Communication Services va quant à elle aussi arriver en beta d’ici quelques semaines. Des API de contrôle d’exécution sécurisé côté serveur seront ainsi proposées pour gérer les flux audio et vidéo (démarrage, arrêt, mise en pause et reprise d’enregistrement, stockage temporaire intégré jusqu’à 48 heures…). La piste multimédia enregistrée est au format MP4 audio + vidéo, tout comme dans Teams, sachant que d’autres formats comme le MP3 audio uniquement est bien prévu. « L’enregistrement des appels peut également être géré via une application interne dédiée ou à partir d’une action déclenchée par l’utilisateur qui indique à l’application serveur de démarrer l’enregistrement », indique Microsoft. « Les fichiers de sortie peuvent même être exécutés via Azure Cognitive Services pour obtenir des informations post-appel avec de l’analyse des sentiments ».

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *