VivaTech : 5 startups qui devraient décoller avec la 5G

On l’attend avec impatience ou on la redoute. À défaut d’y avoir accès, la 5G a le mérite d’animer nos conversations. Il faut dire que depuis plusieurs années les acteurs de la Tech la scrutent. Et pour cause : une fois implantée sur le territoire, elle devrait révolutionner notre manière de consommer les nouvelles technologies. Rien que cela. À la clé, l’ultra haut débit mobile, avec un débit jusqu’à dix fois supérieur à celui de la 4G. Alors, forcément, les grandes entreprises se positionnent déjà. C’est le cas d’Orange qui œuvre à démontrer les nombreux usages de ce nouveau réseau. Michaël Trabbia, Chief Technology and Innovation Officer chez le géant des télécoms, s’enthousiasme : « L’année 2021 signe le décollage de la 5G. Les réseaux se déploient, les terminaux sont disponibles, les clients s’équipent. « 

Les potentiels de la 5G

Que ce soit dans l’e-santé, l’éducation, l’usine 4.0, les transports durables ou la transition écologique, la 5G promet d’ouvrir toute une gamme de possibilités. À commencer par la rapidité et la qualité de la connexion internet. Grâce à l’ultra haut débit, le risque d’engorgement sera moindre et pourra permettre aux solutions de réalité augmentée, virtuelle ou mixte de se développer. Mais cela ne s’arrête pas là. Tout en ayant un impact positif sur l’économie et l’environnement, elle limitera le temps de latence et devrait ainsi améliorer l’expérience utilisateur de bon nombre de solutions connectées. « Et comme toute technologie, le plus innovant avec la 5G, c’est ce que nous en ferons » , tranche Michaël Trabbia.

C’est dans ce contexte qu’à VivaTech, le groupe Orange s’est attelé à mettre en lumière toute la puissance de la 5G. Sur place ou à distance, les participants de l’événement ont pu en tester les multiples applications en réalité augmentée. Après quoi, ils ont été invités à découvrir une cinquantaine de startups, dont les quinze lauréates du programme d’accélération Orange Fab qui propose à des jeunes pousses un accompagnement sur-mesure et l’accès à des bureaux et espaces d’expérimentation en France mais aussi à l’étranger. Lumière sur 5 pépites, qui comptent bien tirer parti des potentiels de la 5G pour concevoir les usages de demain.

Iristick ou les lunettes « intelligentes »

Première startup croisée au sein du Lab d’Orange, cette entreprise belge met au point des lunettes de réalité augmentée pour le secteur de l’industrie 4.0, de la logistique mais aussi de la télémédecine. Grâce à elles, un technicien peut intervenir pour une opération de maintenance sur une machine ou un véhicule, en étant guidé par un expert à distance. Une caméra fixée sur les lunettes permet de filmer l’environnement du technicien et de le transmettre en temps réel à l’expert connecté via son smartphone ou son PC. Côté logistique, un lecteur de codes-barres, associé à une commande vocale, réduit les erreurs de saisie et permet des préparations de commandes rapides et efficaces. « Notre solution a tout à gagner avec la 5G. Cela améliorera la qualité de la connexion et sa fluidité » , souligne Roman Fink, Key Account Manager d’Iristick.

MyDigitalBuildings, le pro des bâtiments numériques

Autre jeune pousse marquante : la startup française MyDigitalBuildings, spécialisée dans la création de jumeaux numériques des bâtiments. Concrètement, elle numérise tous types d’édifices (hangars, maisons, immeubles, etc) en 3D et effectue des milliers de photos HD qu’elle assemble ensuite sur sa plateforme web. Résultat : le client peut parcourir à distance son bâtiment façon Google Street View via son navigateur. « C’est vraiment pratique quand on a besoin de faire des travaux de maintenance ou de rénovation mais qu’on n’a pas forcément les moyens de se déplacer, comme cela a été le cas pendant la crise sanitaire, avance Nicolas Gerchenzon, directeur commercial de MyDigitalBuildings. On a, par exemple, accompagné un particulier sur le chantier de son chalet, inaccessible une partie de l’année. À des kilomètres de là, on a été capables de prendre des mesures précises via la maquette numérique qu’on avait conçue grâce à des scanners et des drones. »

MyDigitalBuildings s’avère aussi très utile dans le cas de projets plus complexes : faire la visite virtuelle d’un data-center, notamment. « On l’a vu avec l’incendie des serveurs OVH, un data-center est un lieu très sensible, où il vaut mieux limiter les visites par mesure de sécurité. Dans ces cas-là, naviguer à distance dans un bâtiment prend tout son sens » , considère Nicolas Gerchenzon. Et parce que la jeune pousse a d’autres cordes à son arc, elle a aussi développé une application pour les personnes malvoyantes. L’idée ? Mieux les guider dans les bâtiments par le biais de la reconnaissance d’images. Lauréate des Challenges Orange x Vivatech, MyDigitalBuildings avait gagné sa place au sein du Lab d’Orange ainsi qu’un accompagnement dans la durée avec les experts Orange 5G Lab.

Immersiv.io pour réinventer les matchs de sport   

VivaTech a aussi été l’occasion de découvrir Immersiv.io, une jeune pousse française qui crée des expériences immersives dans le domaine du sport et de l’e-sport par la réalité augmentée, le machine learning et la « vision par ordinateur » (computer vision), à la fois sur mobile et via les lunettes intelligentes. Son concept : proposer aux spectateurs et spectatrices une toute nouvelle forme de spectacle sportif en leur permettant d’afficher des statistiques en temps réel (vitesse, nombre de passes réussies, kilomètres parcourus, etc). De quoi changer radicalement notre manière de regarder le sport.

Skyboy, l’immersion sur son smartphone

Mise en lumière au sein de l’espace Orange, SkyBoy offre aux professionnel·le·s de la culture et du tourisme, mais aussi aux marques, une solution de réalité augmentée basée sur la vidéo et appelée l’Overlap Reality. Ici, pas besoin de casque, tout se passe sur son smartphone ou sa tablette. L’utilisateur ou utilisatrice se retrouve en quelques clics au centre d’une expérience immersive à 360 degrés. Boubacar Mandé Sidibé, responsable du développement chez SkyBoy, en fait la démonstration devant les visiteurs de VivaTech. Après avoir flashé un QR Code, ils sont plongés dans l’univers d’une grande marque de luxe italienne. Certains font le voyage jusqu’à la Piazza Navona à Rome ; d’autres atterrissent Place Saint-Marc à Venise. Au menu : un showroom virtuel pour présenter une nouvelle collection de parfums. « Sur ce projet, on a cherché à faire voyager les clients potentiels le temps d’un instant, en associant chaque parfum au paysage italien auquel il fait référence, décrit Boubacar Mandé Sidibé. Ça rend l’expérience d’achat unique et plus ludique. »

namR, la bibliothèque du monde du bâtiment

Tout juste introduite en Bourse, cette startup tricolore aide les acteurs du bâtiment à piloter leur transition écologique. Pour ce faire, namR a récolté les data des 32 millions de bâtiments qui existent en France, à partir de bases de données publiques disponibles (cadastres, réseaux d’énergie et d’eau, réseaux d’eaux usées, données d’imagerie aérienne, etc). Cela permet ensuite aux acteurs privés et publics – issus des secteurs de l’énergie, de la rénovation, du bâtiment, de l’assurance, de la finance verte et de la culture, – de réduire leurs coûts opérationnels et d’identifier les meilleures stratégies de rénovation énergétique.

Et parce que la 5G s’étend à bien d’autres secteurs (santé, mobilités et transports, formation et éducation, etc), une dizaine d’autres startups étaient présentes chaque jour sur le Lab d’Orange pour présenter leurs solutions aux nombreux visiteurs de VivaTech. Mais un même mot à la bouche : qu’on le veuille ou non, la 5G sera une révolution technologique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *