Apple passe à l’offensive contre les leakers

Le cabinet juridique chinois d’Apple multiplie les mise en demeure à l’encontre d’auteurs de fuites sur les médias sociaux incluant les caractéristiques de ses prochains terminaux.

Ces derniers mois Apple semble avoir adopté une position beaucoup plus dure à l’égard des auteurs de fuites en ligne. Le constructeur multiplie ainsi l’envoi de lettres de mise en demeure aux comptes de médias sociaux publiant des rumeurs diverses qui se répandent rapidement sur le Web. Désormais, Apple accompagne aussi ces mises en demeure du message suivant : « Vous ne nous faites pas de mal, vous nuisez au fabricant et aux acheteurs de coques ». Dans une lettre de mise en demeure obtenue par Motherboard, le cabinet juridique d’Apple en Chine reproche à un auteur de fuite qui avait fait de la publicité pour des prototypes d’iPhone volés sur les médias sociaux d’avoir divulgué sans autorisation des informations relatives à des produits non commercialisés ou faisant l’objet de rumeurs, ce qui constitue une violation délibérée des secrets commerciaux d’Apple.

Selon Motherboard, Apple estime que les fuites nuisent aux clients en les privant de l’effet de surprise, mais elles ont également un effet négatif sur les fabricants et les acheteurs de coques. Apple a indiqué à l’auteur de la fuite que les fabricants d’accessoires tiers pouvaient développer et vendre des coques pour téléphones portables et d’autres accessoires qui ne seraient finalement pas réellement compatibles avec les produits non commercialisés. C’est un nouvel argument mis en avant par Apple pour lutter contre les fuites en ligne. Alors que d’autres fabricants de téléphones travaillent en étroite collaboration avec des fabricants de coques de renom pour garantir la disponibilité des produits lors de leur lancement, la plupart du temps, Apple ne fournit les spécifications qu’après le lancement, ce qui met les fabricants dans une situation délicate. C’est pourquoi, beaucoup d’entre eux suivent les rumeurs de très près et fabriquent des prototypes et même de vraies accessoires en se basant sur ces fuites.

Un coup d’épée dans l’eau à court terme

Ces dernières années, de nombreux fabricants de coques ont livré des produits pour iPhone des semaines et des mois avant leur arrivée sur le marché. Parfois, le premier lot ne correspond pas tout à fait au produit réel ou il porte un nom erroné. Apple veut mettre un terme à cette situation dans l’intérêt du contrôle de la qualité. Étant donné que le constructeur ne peut pas réellement empêcher un fabricant de boîtiers de lancer un nouveau produit sur la base d’une fuite, il fait appel à la source pour que les auteurs de fuites cessent de diffuser leurs informations. « Il est évident que quand des informations non publiées sur le design et les performances des produits d’Apple restent confidentielles, elles ont une valeur commerciale réelle et potentielle », a écrit Apple.

Certes, nous savons déjà pratiquement tout sur l’iPhone 13 et nous avons déjà obtenu quelques informations sur l’iPhone 14. Le marché des rumeurs est un marché important pour des géants comme Apple et Samsung et il est peu probable que ces efforts aient de sitôt un impact majeur sur la diffusion des rumeurs. Mais si vous achetez une coque pour iPhone 13 qui ne convient pas tout à fait au nouveau modèle d’iPhone, ne blâmez pas Apple. Blâmez les auteurs de rumeurs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *