Ces startups qui dribblent les codes du football

À l’heure où l’arrivée de Lionel Messi au PSG enflamme les réseaux sociaux, passionne les fans de football et occupe les journalistes sportifs, les startups du ballon rond, elles, jubilent. Elles ne lèveront peut-être pas autant que ce que rapportera l’ex-joueur du Barça au club parisien mais elles ont elles aussi le mérite d’avoir réinventé le football.

Le fantasy football

Disons-le, c’est la grande tendance qui a fait mentir ceux qui estimaient que les startups de paris seraient les seules à pouvoir remporter la mise dans le domaine sportif. D’ailleurs, vous l’avez lu sur Maddyness en premier, dès 2014. Certaines entreprises s’y sont essayées et s’y sont cassé les dents mais Mon Petit Gazon, créé en 2011, puis Sorare, lancé en 2019, ont démocratisé cette forme de jeu social qui permet de gérer une équipe de football virtuelle. Le premier demande aux joueurs de constituer la meilleure équipe possible, en tenant compte des statistiques affichées par les joueurs lors des matchs joués in real life. Le second dépoussière les jeux de deck avec des cartes numériques à collectionner, surfant sur la vague des NFTs.

L’analyse de performance

De la data, encore et encore ! Des chiffres, des moyennes, des hauts et des bas : c’est tout ce qu’aiment ces startups qui se chargent de récolter les données des entraînements ou des matchs des joueurs – pros ou amateurs – pour leur permettre de s’améliorer. « De la physique au football », la promesse de Sports Dynamics est claire : utiliser la science et les données récoltées à travers les équipements utilisés par les footballeurs pour augmenter leurs performances. Goaltime et Footbar ont, elles, choisi de développer des solutions combinant hardware (des capteurs intégrés aux protège-tibias ou aux chaussettes) et software pour, là aussi, suivre ses performances au quotidien.

La captation des matchs

(Re)vivre le match comme si on y était. Vue des Tribunes et Immersiv se sont de leur côté concentrées sur la captation des matchs : la première commercialise une caméra autonome permettant de visionner le replay du match pour mieux analyser les mouvements des joueurs et du ballon tandis que la seconde a développé une solution de réalité augmentée et virtuelle, applicable à tous les sports, qui permet aux clubs de football de faire vivre une expérience inédite à leurs fans.

L’organisation de parties entre amis

C’est un classique qui a fait ses preuves dans d’autres sports, comme le tennis : les applications pour organiser des matchs entre potes ou entre amateurs du même sport ont évidemment leur déclinaison footballistique. Footinho et Versus Football permettent toutes les deux de constituer une liste de match avec ses contacts ou des inconnus pour ne plus avoir à faire 9 enfants afin d’être certain·e d’avoir une équipe. Sans parler des adversaires. En quelques clics, l’affaire est ici entendue !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *